← Retour aux offres

Simulation spatialisée de l’effet de la dynamique du bâti sur les contraintes d’épandage des effluents d’élevage dans le territoire de la commune de St Joseph à l’Ile de La Réunion

Postée le 05 déc.

Lieu : Saint-Pierre, La Réunion · Contrat : Stage · Rémunération : ≈ 550 €/mois (billet d’avion AR France métropolitaine -La Réunion pris en charge, avec possibilité de location d’une chambre sur le campus du Cirad selon disponibilités) €

Société : CIRAD-La Réunion

https://www.cirad.fr/qui-sommes-nous/le-cirad-en-bref

Description du poste

Proposition de sujet de stage de fin d’études

Lieu :
CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Saint-Pierre, Ligne Paradis, La Réunion.

Encadrants :
Jonathan Vayssières, CIRAD, UMR SELMET
Pascal Degenne, CIRAD, UMR TETIS
Vincent Desutter, Chambre d’Agriculture

Collaborations :
Ce stage sera conduit en partenariat avec les acteurs de la Chartes agricole de St Joseph (Chambre d’Agriculture de La Réunion, Fédération Régionale des Coopératives Agricoles) et les acteurs gestionnaires du territoire de St Joseph (Mairie, SAFER, etc.)

Période du stage :
6 mois du 01/03/2019 au 31/08/2019 (dates ajustables selon les disponibilités de l’étudiant)

Gratification :
≈ 550 €/mois (billet d’avion AR France métropolitaine -La Réunion pris en charge, avec possibilité de location d’une chambre sur le campus du Cirad selon disponibilités)

Intitulé du stage:

Simulation spatialisée de l’effet de la dynamique du bâti sur les contraintes d’épandage des effluents d’élevage dans le territoire de la commune de St Joseph à l’Ile de La Réunion

Résumé du sujet proposé :

Contexte général
Ce stage s’inscrit dans le projet GABiR (Gestion Agricole des Biomasses à l’échelle de la Réunion – projet CASDAR 2017-2019) qui vise le développement d’outils de mobilisation collective et de prospective pour une agriculture circulaire.

La Réunion est un milieu insulaire qui présente des conditions pédoclimatiques variées induisant une tendance à la spécialisation des zones agricoles vers l’élevage (plutôt en altitude), ou l’agriculture (plutôt en zone de faible altitude, pour la canne à sucre par exemple). Les exploitations agricoles sont également à dominante spécialisées. Et leur développement suppose la pérennité des échanges de biomasses entre l’élevage et l’agriculture (Vayssières et al., 2011). Par exemple le développement de l’élevage à La Réunion dépend de la sécurisation des surfaces d’épandage sur cultures afin de respecter la législation en matière de gestion du risque de pollution en nutriments des eaux et de pollution olfactive du voisinage. L’épandage des effluents d’élevage sur les cultures joue également un rôle important pour les gains de productivité des cultures et pour l’entretien de la fertilité des sols.

A La Réunion, historiquement les villes et les infrastructures se sont plutôt développées dans les bas de l’île (à une altitude

Profil recherché

Niveau : Bac +5
Discipline(s) : modélisation, informatique, SIG, géographie et/ou agronomie est un plus
Compétences : une attention particulière sera portée à l’expérience du candidat en modélisation et simulation sur la base d’outils informatiques de préférence spatialement explicites et dynamiques
Connaissances : langage de programmation, logiciel SIG
Qualité attendues : autonomie, rigueur, esprit d’analyse et de synthèse.
Permis B préférable

Voir le fichier joint

Pour postuler :

Les candidatures sont à envoyer à jonathan.vayssieres@cirad.fr avant le 15 décembre 2018.