← Retour aux offres

Thèse CEMEF 2019 : Développement d'un modèle numérique 3D avancé pour la modélisation des procédés de chauffage par induction.

Postée le 03 juin

Lieu : La thèse se déroulera au sein du Centre de mise en forme des Matériaux (CEMEF), à Sophia-Antipolis, France · Contrat : CDD · Rémunération : Environ 27 k€ brut annuel €

Société : MINES ParisTech – CEMEF

Leader mondial dans le domaine des matériaux, des procédés et de leur modélisation, le CEMEF réalise une recherche partenariale avec l'industrie et forme des experts (doctorats et mastère spécialisé).
Pluridisciplinaire, le CEMEF étudie tous les types de matériaux (métaux et alliages métalliques, polymères synthétiques et issus de la biomasse, composites, béton...) et de procédés industriels en s’intéressant aux différentes étapes de la vie du matériau :
élaboration -> mise en forme -> traitements thermiques -> assemblage -> propriétés d'usage -> recyclage
Elément majeur d’innovation, sa compréhension du comportement des matériaux aux différentes échelles, de l'interaction outil-matière, de l’impact des procédés sur les propriétés finales permet l’optimisation et le développement de procédés de fabrication de plus en plus complexes et contraints (technologie, énergie, environnement…).
Il s’appuie sur des approches couplant techniques expérimentales et modélisations numériques
Le CEMEF, c'est plus de 160 ingénieurs, chercheurs, étudiants, techniciens, animés par la même curiosité face à la complexité des phénomènes, la même envie de se dépasser pour agrandir le champ des connaissances, le même goût du défi scientifique.
C’est un centre de recherche de MINES ParisTech, associé au CNRS.
Spécialisations : polymères, bioplastiques, composites, métaux, alliages métalliques, transformation des matériaux, physique, mécanique, thermique, propriétés d'emploi, tenue en service, modélisation numérique, développement logiciel, calcul intensif, surfaces.

Description du poste

Contexte et objectifs de la thèse
Le Cemef mène depuis plusieurs années des recherches dans le domaine de la modélisation numérique et de l'optimisation des processus couplés électromagnétiques. Ces recherches ont abouti, entre autres résultats, au développement d'un outil numérique avancé pour la simulation 3D par éléments finis des procédés de chauffage et de traitement thermique par induction. Le développement de cet outil a été réalisé en étroite collaboration avec Transvalor.
Cet outil a été couplé au solveur thermomécanique FORGE® et est maintenant disponible industriellement. Il a été validé pour des applications industrielles exigeant une grande précision en termes de résultats. Cependant, ces simulations continuent à nécessiter des ressources informatiques et des temps de calcul importants. Le présent projet vise à développer une nouvelle génération de solveur électromagnétique permettant une utilisation plus efficace de l'outil en introduisant des estimateurs d'erreur, en améliorant la précision des résultats, en réduisant le temps de calcul…

Le sujet :
La thèse consistera à mettre au point, développer et comparer des méthodes numériques avancées dans le cadre du calcul électromagnétique basées sur:

• des techniques d'estimation d'erreur
• une adaptation automatique du maillage pour les calculs électromagnétiques
• des méthodes d'intégration temporelle d'ordre supérieur

Les résultats obtenus conduiront à une implémentation des méthodes les plus appropriées (meilleur compromis possible entre performance, robustesse et précision) dans la version actuelle de l'outil numérique.
Points principaux :

• Amélioration de la précision des résultats.
• Introduction de la notion d'estimateur d'erreur dans le solveur électromagnétique.
• Adaptation automatique du maillage/remaillage.
• Réduction du temps de calcul.

Plus d’infos sur : http://www.cemef.mines-paristech.fr/sections/formations/doctorats/pour-postuler/these-cemef-7450

Profil recherché

Formation: Diplôme d’Ingénieur ou Master en Mécanique Numérique avec d’excellents résultats académiques.
Compétences: Mécanique/Physique Numériques ou Mathématiques Appliquées avec une excellente connaissance des méthodes numériques – et plus spécifiquement la méthode des éléments finis – ainsi que de bonnes compétences en programmation (Fortran, C++). Des connaissances complémentaires en couplages électromagnétiques seront appréciées.
Bonne maîtrise de la langue anglaise, capacité à travailler dans des équipes multidisciplinaires.

Pour postuler :

Candidatures en ligne uniquement sur http://www.recruitment.cemef.mines-paristech.fr/phd/form1.php