← Retour aux offres

These : Deep learning pour une interaction drône-plongeur intuitive

Postée le 10 juil.

Lieu : Toulon/Marseille · Contrat : CDD · Rémunération : 1470euros/mois €

Société : NOTILO PLUS et Université de Toulon

Cette thèse est proposé par le laboratoire COSMER de l'université de Toulon et la société Notilo Plus.

Notilo Plus est une jeune société née en 2015 à Lyon. Elle a conçoit des drone sous marin autonome. Son produit phare est le robot IBubble. Elle a maintenant un site a Marseille ou se concentrent les activités de recherche en robotique

En 2014, l'université de Toulon créait le laboratoire COSMER.Cette équipe réunit des compétences en recherche et en enseignement dans les domaines de la mécanique et de la robotique.

Description du poste

IBubble est un drone cameraman sous-marin autonome et sans fil qui accompagne les palanquées de plongeurs dans leurs explorations. Un des plongeurs est équipé d’une télécommande acoustique qui permet de le localiser et de sélectionner un mode de fonctionnement parmi une liste pré-enregistrée : “suis-moi”, “viens-à-moi”, “stabilise-toi”, “descend”, “remonte”. L’objectif de cette thèse est de développer des modalités d’interaction drone-plongeur plus intuitives en investiguant les méthodes récentes d’intelligence artificielle. L’attitude du plongeur, sa position par rapport à la palanquée, les bulles qui s’échappent de son détendeur, ses gestes et les signes qu’il effectue sont autant d’éléments qui peuvent être utilisés pour inférer une commande. Lorsque le plongeur l’interpelle, le drone doit réagir et se positionner de manière adéquate pour faciliter l’interaction. A terme, le drone pourrait avoir des fonctions de surveillance de la palanquée via des levées d’alertes en cas de comportement suspect d’un des plongeurs.

La thèse s’appuie sur la version industrielle SEASAM du robot iBubble. Elle sera co-encadrée par les laboratoires de COSMER, et IAPS de l’Université de Toulon et l’entreprise Notilo Plus qui a conçu le drone IBubble. Cette thèse mobilisera de bonnes compétences en commande de systèmes robotiques, en vision par ordinateur et en intelligence artificielle. Selon les besoins de la thèse le/la doctorant(e) sera hébergé(e) en partie à l’Université de Toulon, et dans le pôle robotique de l’entreprise Notilo Plus à Marseille.

Cette thèse est financée par le projet Région PACA transdisciplinaire DPII (Drone Plongeur Interaction Intuitive), qui implique des chercheurs en robotique, en sciences humaines et sociales, et en sciences et techniques des activités physiques et sportives. Le candidat doit montrer une bonne capacité à communiquer avec des acteurs d’autres domaines que la robotique, en particulier le choix des modalités d’interaction s’effectuera avec des experts en sciences humaines et sociales et les méthodes de reconnaissance de geste développées seront évaluées sur des cohortes de plongeurs avec le support des chercheurs en STAPS, du CEPHISMER et de la FFESSM.

Profil recherché

- Diplôme de master 2 ou équivalent en intelligence artificielle, robotique ou un domaine proche ;
- Solides compétences en mathématiques, en programmation (python, c/c++, shell, matlab, ROS) ;
- Des compétences avancées en IA (pytorch, tensorflow) et en traitement d’images seront appréciées ;
- Un très bon niveau d’anglais constituera un atout certain pour ce recrutement ;
- Une expérience en plongée sous-marine sera un plus.

Voir le fichier joint

Pour postuler :

Envoyez vos C.V., lettre de motivation, notes de master et recommandation (de votre directeur de master ou encadrant de stage de fin d’études) à Claire.dune@univ-tln.fr, loic@notiloplus.fr