← Retour aux offres

Postdoc CEMEF 2020 : Amélioration des temps de calcul pour un procédé de formage incrémental

Postée le 18 sept.

Lieu : Centre de mise en forme des Matériaux (CEMEF), Sophia-Antipolis (06560), France · Contrat : CDD · Rémunération : A négocier

Société : MINES ParisTech – CEMEF

Leader mondial dans le domaine des matériaux, des procédés et de leur modélisation, le CEMEF réalise une recherche partenariale avec l'industrie et forme des experts (doctorats et mastère spécialisé).
Pluridisciplinaire, le CEMEF étudie tous les types de matériaux (métaux et alliages métalliques, polymères synthétiques et issus de la biomasse, composites, béton...) et de procédés industriels en s’intéressant aux différentes étapes de la vie du matériau :
élaboration -> mise en forme -> traitements thermiques -> assemblage -> propriétés d'usage -> recyclage
Elément majeur d’innovation, sa compréhension du comportement des matériaux aux différentes échelles, de l'interaction outil-matière, de l’impact des procédés sur les propriétés finales permet l’optimisation et le développement de procédés de fabrication de plus en plus complexes et contraints (technologie, énergie, environnement…).
Il s’appuie sur des approches couplant techniques expérimentales et modélisations numériques
Le CEMEF, c'est plus de 160 ingénieurs, chercheurs, étudiants, techniciens, animés par la même curiosité face à la complexité des phénomènes, la même envie de se dépasser pour agrandir le champ des connaissances, le même goût du défi scientifique.
C’est un centre de recherche de MINES ParisTech, associé au CNRS.
Spécialisations : polymères, bioplastiques, composites, métaux, alliages métalliques, transformation des matériaux, physique, mécanique, thermique, propriétés d'emploi, tenue en service, modélisation numérique, développement logiciel, calcul intensif, surfaces.

Description du poste

L’objectif est de développer une méthode numérique pour la réduction du temps de calcul en formage incrémental de tôles épaisses.

Des stratégies de découplage entre la déformation plastique locale et les déplacements élastiques de la pièce seront étudiées dans le cadre de la modélisation lagrangienne.
Une amélioration de la formulation ALE est également envisagée pour assurer la fiabilité de la réponse mécanique du logiciel.

Cette étude est réalisée dans le cadre d’un projet partenarial réunissant
- Un partenaire industriel dont l’objectif est la production de grandes pièces pour l’aéronautique, le spatial ou l’énergie en utilisant une nouvelle machine de fluotournage
- Un éditeur de logiciel qui fournit des outils de simulation pour la mise en forme des métaux
- Une PME travaillant sur l’analyse en temps réel de production
- Le CEMEF , laboratoire de recherche qui travaille sur l’amélioration et le développement de méthodes numériques pour la simulation des procédés de mis en forme

18 mois de post doc dans un projet financé par BPI France

Plus d’infos sur : https://www.cemef.mines-paristech.fr/post-doctorat/

Profil recherché

Thèse en mathématiques appliquées ou en mécanique numérique

Voir le fichier joint

Pour postuler :

Pour postuler, déposez votre candidature via le formulaire en ligne :
https://applyfor.cemef.mines-paristech.fr/postdoctoral/