Témoignages > Transport

En 2005, Ferrari avait été un précurseur dans le domaine de la compétition automobile en mettant en service un calculateur parmi les plus puissants de l’époque, afin de simuler et optimiser durant la nuit les changements que les ingénieurs mécaniciens avaient mis au point la veille. Ce type d’aspect très visible n’est qu’un exemple de l’implication du numérique dans les transports. Cela couvre la construction des engins de transports (avionique, automobile) l’informatique embarquée et l’assistance à la conduite ; le numérique représente maintenant plus du tiers du coût de revient d’un véhicule. Il reste aussi tous les services associés aux transports, depuis le sympathique Blablacar jusqu’aux réservations d’avions qui doivent être opérationnels et optimisés, et ce 24h sur 24 à travers le monde.

Enfin tous les équipements automobiles travaillent aux capteurs et contrôleurs qui doivent équiper la voiture autonome de demain.


Js5upw8oxqbhqzw9deng

Marc HEBRAL

Responsable au bureau d’études des réseaux avioniques A380 et A400M chez Airbus
Comme il est difficile d’imaginer là où on sera dans 10 ans !
Hpx2su8lssjrynpxtehg

Thibault LEHOUILLIER

Analyste chez GIRO Inc. (Montréal)
De Grenoble à Montréal, en passant par Boston : commencer sa carrière en Amérique du Nord.
1997

Clotilde MARCHAL (HEMARD)

Vice President Process, Methods and Tools Airbus group
D’ingénieure technique vers le management transversal
Standard default

Marie-Pierre STUCHLIK (QUERE)

Maintien en conditions opérationnelles chez PSA
La septième vie de l’épervier : Une révolution copernicienne