Actualité de Newsletter

Hd57js3um25s7t5k2x2d

5 clés pour entretenir son réseau comme un pro !

Publié le 24/04/2016 par Camille BLAISE - Catégorie : Newsletter

Diplômée de l’EAP en 1980, Isabelle a exercé durant 20 ans diverses fonctions au sein de PME ou groupes de services - des RH à la direction de centre de profit en passant par l’audit opérationnel - tout en co-construisant le réseau des Alumni EAP, dont elle a co-piloté la fusion avec celui des Alumni ESCP

Networking Manager de ESCP Europe Alumni pendant 8 ans, elle en a structuré, nourri, animé et déployé le réseau. A la tête de son propre cabinet de conseil en développement de réseaux d’Alumni depuis 2011, elle intervient principalement dans l'univers de l'enseignement supérieur et l'écosystème entrepreneurial.

Une constante dans son parcours : la création de liens et la volonté de donner du sens à cette démarche de mise en relation, au service des causes qui lui sont chères, parmi lesquelles les femmes, les jeunes et l’entrepreneuriat. 

C'est d'ailleurs à ce titre, que, depuis novembre 2013, elle pilote EngrainaGES, le concours de création d'entreprise du Réseau GES, et que depuis mars 2014, elle préside et développe DojoClubs, filiale de DojoGroup, dédiée à la création et à l'animation de communautés d'entrepreneurs.


Dès lors qu’il a été construit sur des bases solides, puis outillé et développé consciencieusement si possible en adéquation avec un (ou plusieurs) projet(s), votre réseau se doit d’être méticuleusement entretenu et valorisé, afin, qu’en toutes circonstances, il demeure efficace et réactif, quelles que soient vos attentes vis-à-vis de lui.

Mais comment s’y prendre ? Quelles sont les recettes en matière de maintenance ? Combien de temps cela prend-il ? Ne doit-on pas plutôt se fier à son instinct ? Autant de questions auxquelles les réponses sont finalement très logiques, comme vous allez le constater ! Et d’ailleurs, je suis presque certaine, qu’en cherchant bien, vous avez vous-même les réponses…

Entretenir son réseau, c’est essentiellement se concentrer sur 5 axes de travail d’ailleurs très liés les uns aux autres, tellement liés qu’ils sont à envisager au même niveau d’importance :

  • Y consacrer du temps régulièrement
  • Partager l’information ou les contacts
  • Tenir ses promesses
  • Donner de ses nouvelles
  • Renforcer les liens

Consacrer du temps à son réseau avec constance et régularité

Personnellement, je consacre une journée par semaine à mon réseau. Certes, c’est un peu mon fonds de commerce et mon expérience n’a rien de représentatif. Mais, si j’avais à faire une recommandation, je conseillerais à chacun de faire l’effort d’y passer au moins une demi-journée par semaine.

Peu importe comment vous répartissez ce temps dans votre agenda : vous pouvez très bien le faire en pointillés tout au long de la semaine, en y accordant un quart d’heure par ci, une demi-heure par là – mais attention, cela exigera de votre part beaucoup de discipline car il vous faudra tenir un décompte du temps passé au fur et à mesure ; si votre activité le permet, vous pouvez aussi bien y consacrer une matinée ou une après-midi, toujours la même dans la semaine, de telle sorte que vous ne preniez jamais de rendez-vous à ce moment-là.

Entre les déjeuners, l’entretien de votre visibilité sur les réseaux sociaux, les rendez-vous réseau issus des propositions de connections émanant de vos contacts (que vous vous ferez un devoir de toujours accepter même si cela vous semble peu intéressant a priori et surtout chronophage), la participation à des événements professionnels, vous verrez qu’une demi-journée est très vite passée !

Partager l’information ou les contacts

A l’ère du digital, ce n’est plus un secret pour personne : « le pouvoir n’appartient plus à ceux qui détiennent l’information, mais à ceux qui savent la traiter, l’utiliser et surtout la partager ». Un simple petit « share » sur LinkedIn ou sur Facebook, un simple « RT» sur Twitter peuvent vous attirer les faveurs des auteurs de l’information que vous partagez, tout simplement parce que vous contribuez en le faisant, à renforcer leur propre visibilité !

De la même façon, n’hésitez pas à connecter ceux de vos contacts qui ne se connaissent pas encore, mais dont vous savez pertinemment qu’ils auront des affinités. Selon les cas, cela vous permettra d’être identifié comme un influenceur ou un connecteur, et donc comme une personne qu’il est essentiel d’avoir dans son réseau !

Tenir ses promesses

Faire ce que l’on dit, dire ce que l’on fait : naturellement, cela vous parait évident ? Cela ne l’est malheureusement pas autant que l’on pourrait l’imaginer ! En revanche, si c’est l’un de vos credos, vous serez repéré comme quelqu’un de fiable, sur lequel on peut s’appuyer, en qui l’on peut avoir confiance, à la différence de ces « beaux parleurs », qui vous promettent monts et merveilles dès la première rencontre, mais qui ne passent jamais à l’acte. Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait purement fortuite … et je puis vous assurer que vous serez souvent amené(e) à rencontrer ce type de profil dans les réseaux !

En revanche, si vous tenez vos promesses, il vous sera d’autant plus facile le moment venu, de solliciter vos contacts pour vous aider à atteindre vos objectifs, dans le cadre d’une nouvelle démarche réseau.

Donner de ses nouvelles

Avez-vous déjà remarqué comme il est frustrant quand vous mettez une personne en relation avec l’un de vos contacts, de ne pas savoir sur quoi cela a pu déboucher ? Imaginez découvrir au bout de quelques mois ou de quelques années, que, grâce à vous, 2 associés ont pu se trouver et développer un business qui s’avère florissant, ou encore que par votre intermédiaire l’un de vos amis a embauché le collaborateur parfait.

Certes, cela va vous faire plaisir parce qu’au fond vous vous sentez utile a posteriori mais d’un autre côté, vous allez ressentir de la déception pour ne pas avoir été tenu(e) informé(e), ni remercié(e) des résultats de votre action…une action qui vous incombe directement !

Tout cela pour dire que pour éviter à ceux qui vous ont aidé(e), de ressentir ce que vous n’aimeriez pas ressentir à leur place, informez-les de vos avancées par rapport aux pistes qu’ils vous ont données. Donnez-leur ainsi non seulement la possibilité de se valoriser mais aussi d’évaluer la qualité de leurs propres contacts.

Sans compter qu’en donnant de vos nouvelles, vous vous rappelez à leur bon souvenir et pouvez susciter de nouvelles opportunités…

Renforcer les liens

Vous avez sans doute dans vos réseaux des contacts que vous connaissez moins bien que d’autres, car ce sont des liens « faibles ». Vous savez déjà que ces liens relativement éloignés peuvent pourtant jouer un rôle non négligeable notamment pour vous rapprocher, par le biais de recommandations successives, des personnes que vous voulez absolument rencontrer.

Passer du temps à les connaître plus en profondeur peut vous être d’une grande utilité ! Alors, renseignez-vous sur leurs passions, leur hobbies, les sujets qui les intéressent, leurs aspirations professionnelles et interrogez-vous sur la façon dont vous pourriez leur apporter quelque chose, ou leur rendre service, ou encore réaliser pour eux des connections pertinentes. Bref qualifiez votre réseau !

Et bien sûr, ne baissez jamais la garde ! Ce n’est pas parce que vous n’avez pas d’objectif précis en tête pour le moment, qui justifie la mise en place d’une véritable démarche réseau, que vous n’en aurez pas demain. Entretenir son réseau c’est aussi savoir anticiper pour mieux l’activer le moment venu. Bref, c’est tout sauf de l’impro !

    [Recherche Offres de Stages à l'Étranger]

    Publié le 13/04/2016 - Catégorie : Vie de l'école, Newsletter, International Network

    Vous êtes en poste à l'étranger ? Assurez le relais pour favoriser les offres d'accueil de stagiaires Ensimag.

    Dorénavant, les élèves de l'Ensimag devront en effet justifier d'une compétence à travailler à l'international pour être diplômé. Parmi les expériences qu'ils pourront mettre en avant, le stage à l'étranger constituera l'une des modalités.

    Qu'il s'agisse d'un accueil au sein de votre structure à l'étranger, ou la mise en relation de l'école avec des collègues ou avec d'autres structures qui rechercheraient des ingénieurs stagiaires, vous pouvez jouer un rôle qui aiderait grandement les élèves Ensimag dans leur recherche d'ouverture à l'international.

    Au cours de leur scolarité, c'est maintenant 28 semaines de stages qu'ils ont à effectuer, se découpant en 8 semaines en fin de 1e ou de 2e année, durant l'été, et 20 semaines en 3e année, en projet de fin d'études, à partir de février ou avril pour la filière ingénierie pour la finance.

    >> Présentation sur les pages internet

    Si vous avez des offres de stages à l'étranger à proposer, n'hésitez pas à les communiquer au service des relations avec les entreprises : Anne.le-capon@imag.fr ou christine.matheret@imag.fr.

    D5kfsogbgz1fklh584wz

    Conférence le 24 Juin 2013 - Cycle spécial prospective : "opérateurs télécoms à horizon 2020 : dinosaures ou mutants ? "

    Publié le 15/06/2013 par Jean-Philippe COUTURIER - Catégorie : Newsletter, Coté TECH

    Programme détaillé et inscriptions

    Innover, proposer en permanence de nouveaux services, investir massivement : les métiers du secteur des télécom évoluent à un rythme accéléré et se réinventent en permanence.

    Combien d'acteurs subsisteront en 2020 ? quels seront leurs positionnements, leurs stratégies industrielles et les nouvelles chaines de valeurs ?

     

    Nous accueillerons :

    - François Artignan, Head of Media and Telecom Finance de BNP-Paribas


    - Thierry Bonhomme, Directeur Executive de FT – Orange


    - Philippe Distler, Membre du Collège de l’Arcep

    - Gabrielle Gauthey, Directrice Relations Publiques d’Alcatel Lucent


    - John Stratton, President de Verizon Enterprise Sales


    - Richard Viel, Directeur Général délégué de Bouygues Telecom


     

    Ces personnalités majeures du secteur nous apporteront leur propre vision sur les évolutions à venir : usages, technologie, valorisation financière, aspects économiques et politiques.

     

    Les débats seront animés par Yves Gassot, DG de l’IDATE et se poursuivront par un cocktail afin de prolonger convivialement les échanges.

    Hbdrvdvkodmdkwj2sxaa

    Newsletter Septembre 2012

    Publié le 21/09/2012 par Céline VALENTIN - Catégorie : Newsletter

    Mille mercis!!!

    Vous avez été nombreux à explorer le nouveau site web de l’association. Nous avons enregistré une fréquentation massive depuis son lancement, un rebond des cotisations de plus de 30% et de nombreux messages de confiance.
    Merci pour votre soutien dans nos actions.
     
    Nous améliorons encore et toujours le site. De nombreux projets (forum, site collaboratif…) sont dans les tuyaux. Le premier changement tient de l’apparition des personnels et professeurs de notre école que vous pourrez retrouver dans l’annuaire et avec lesquels vous pourrez vous connecter dès le mois d’Octobre.

    Jean-Philippe Couturier
    Président de l’association Ensimag Alumni

    Prochains rendez-vous de 2012

    Matinale E2 - Business Plan : des chiffres et des idées - le mardi 25/09 à 8h

    Entrepreneurs, futurs entrepreneurs et curieux, venez nous retrouver autour de Margaux Derhy, créatrice de la Petite Étoile.
    Plus de détails...
    Inscriptions
    Et pour en savoir plus sur La Petite Etoile des entrepreneurs, retrouvez la dans le mensuel de Septembre L’Entreprise encore en kiosque

    Diner-débat « Œnologie et Technologie » le 21 novembre

    avec une table-ronde de renom!
    Plus de détails...
    Réservez votre soirée du 21 novembre à la maison des Centraliens et dès maintenant faites votre préinscription ! (120 places uniquement dont 60 places pour les Ensimag)

    Déjeuner Ensimag au féminin  le 22 novembre autour de Brigitte Plateau,

    ancien directeur de Grenoble INP - Ensimag et actuel administrateur général du groupe Grenoble INP - Préinsciprion
     

    Cycles « Ressources Humaines et IT »

    organisés par l’Institut G9+ et Ensimag Alumni, animés par Nadia Robinet (Ensimag 90).
    « L’emploi des seniors dans les IT » le 27 septembre à 19h, à la Maison des  ESSEC
    Programme détaillé et inscriptions
    « Talents du numérique au féminin » le 15 octobre à 19h, à la Maison des Arts et Métiers
    Programme détaillé et inscriptions

    Retour sur les évènements de 2012

    Ensimag au féminin : Notre rendez-vous de rentrée 

    Un grand merci à Françoise Gri, Ensimag 80, présidente, depuis 2007, du Groupe Manpower pour la France et l’Europe du Sud, pour son parrainage et le partage de son expérience avec la vingtaine d’anciennes de l’Ensimag présentes au déjeuner du 4 septembre 2012 .
    Ce fut encore une fois un moment d’échange convivial, de qualité, inter-promos et inter-générations, avec une grande la liberté de paroles et de ton. Plus de détails...
     

    Entrepreneurs Ensimag :

    “Startupers, go abroad !” - and now … where are you ? retour sur la soirée du 4 juin
     
    Petit déjeuner G2E au Conseil Économique, Social et Environnemental

    Newsletter Mars 2012

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Newsletter

    A la une

    Pourquoi Entrepreneurs Ensimag ?

    Camile Blaise, responsable de Entrepreneurs Ensimag, nous présente ce groupement de l'AAE, créé sous l’impulsion de Jean-Philippe Couturier avec 5 Anciens de l’Ensimag motivés par l’entrepreneuriat et eux-même entrepreneurs.

     

    Des news de l’école :

    Brigitte Plateau à la tête de Grenoble INP ! et remplacée par Yves Denneulin, nommé administrateur provisoire de l’Ensimag

    Nous remercions chaleureusement Brigitte pour ce qu’elle a fait pour notre école ainsi que pour le soutien qu’elle a apporté à notre association.

     

    Evenements

    Ce mois-ci, nous vous présentons les manifestations que les Entrepreneurs Ensimag organisent tous les mois pour informer et créer du lien entre ses membres.

    * une matinale dont le prochain RDV est le 29 mars (inscription)

    * la soirée annuelle "Pitch and Debate" du 04 juin prochain (inscription)

    * le pot des entrepreneurs et le prochain RDV est le 26 mars (inscription)

     

    Spécial nos Entrepreneurs Ensimag

    Portrait d’anciens

    A l’honneur ce mois-ci, 2 anciens de l’Ensimag qui se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale.

    L’un, tout juste sorti de l’école, Bastien Siebman,  promo 2011, nous raconte comment il a été amené à créer ButterflyEffect, société crée en 2011 dont l’objet est de permettre des dons depuis une application sur téléphone mobile

     

    Le second est Nicolas Bénady, diplômé en 2000, président de Limonetik jusqu’en janvier dernier, fondé en 2007, qui emploie maintenant plus de 30 personnes et a levé en 2011 plus de 5 millions d'euros.

    Nicolas sera aussi le rédacteur en chef de notre prochaine revue Imag qui sortira en mars sur le thème des nouveaux moyens de paiement.

     

    Du coté de Grenoble

    L’entreprenariat à Grenoble, ça bouge !

    Depuis 6 mois, notre association a organisé deux manifestations importantes autour de l’entreprenariat.

    * l’organisation d’un Startup Weekend début novembre 2011 dont nous parle Jonathan Bonzy (Ensimag 2006)

    * la conférence à l'école, en janvier 2012, raconté par Bastien Siebman (Ensimag 2011)

     

    Les entrepreneurs au delà de l’Ensimag : le G2E

    Entrepreneurs Ensimag est représenté depuis 2011 à G2E Grandes Ecoles Entrepreneurs par Pauline Méric et William Archimede. G2E est une association qui rassemble 17 clubs entrepreneurs et repreneurs des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs, dont Ensimag Entrepreneurs.

    L’objectif est de rassembler ces clubs d’entrepreneurs pour créer un réseau favorisant la création d’entreprise ou de reprise d’entreprise et de rendre les entreprises plus fortes au travers de ses actions.

    G2E a aussi pour mission de mener des actions à l’international pour mettre en avant l’excellence de l’entrepreneuriat français.

     

    Alexandre Tedeschi, Président de G2E, nous présente son constat et les nouvelles orientations de son Groupement.

     

    Dans le cadre de notre partenariat, Ensimag Entrepreneurs réalise une enquête. Elle s'adresse aux Entrepreneurs, Repreneurs, Associés, Consultants, Porteurs de projets, Investisseurs et ceux de demain. Elle nous permettra de mener des actions plus ambitieuses par une meilleure connaissance de nous-mêmes et de pousser à la création de produits services pour notre communauté.

    Enquête 2 mn Chrono ici

     

    Les entrepreneurs au delà de l’Ensimag : partenariat avec le Keiretsu

    Nous avons conclu un accord de partenariat avec un réseau international de Business Angels, Keiretsu Forum, qui regroupe 850 investisseurs dans le monde, pour des investisseurs en herbe qui cherchent à soutenir des projets innovants et à fort potentiel et pour les porteurs de projets à fort potentiel pour leur faciliter l’accès aux financements.

     

    Un appel aux entrepreneurs, futurs entrepreneurs...

     


    Notre prochaine newsletter sera sur le thème "Ensimag Alumni International".

    Retour sur la conférence start-up Ensimag de janvier

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Entrepreneurs, Newsletter

    Le mardi 24 janvier 2012, l’Ensimag accueillait la première conférence organisée par les Entrepreneurs Ensimag. L’objectif était d’aller à la rencontre des étudiants, et de révéler ou conforter leurs ambitions entrepreneuriales. Le sujet était : créer ou rejoindre une start-up, pendant ou après les études. Six intervenants, aux parcours très différents, ont échangé devant une trentaine d’étudiants très attentifs. Les intervenants étaient : Martin Kirchgessner, Benjamin Ducousso, Laurent Testard, Christian Guicherd, Quentin Fouré et Benjamin André.

     

    Il n'y a pas un entrepreneur qui ne vous dira pas qu'il manque de temps. Je ne déroge pas à la règle et c'est donc avec plusieurs jours de retard que j'écris cet article. Pour ma défense, j'étais au Salon des Entrepreneurs à Paris !

     

    Cette première conférence grenobloise de Entrepreneurs Ensimag, dans les locaux de l'école, a été bien accueillie. Les étudiants étaient au nombre de 30, à 97% issus de l'Ensimag. Le pourcentage restant se reconnaîtra facilement, c'était simplement un entrepreneur grenoblois curieux.

    Le principal retour des spectateurs, et aussi des intervenants eux-mêmes, était la diversité des profils présents. Je peux vous dire que tout le monde n'était pas forcément d'accord sur tous les points !

    Côté contenu, c'est dans un ordre assez aléatoire que nous avons abordé les thèmes de la création des jeunes, le financement, le travail avec des associés, l'incubation mais aussi l'échec...

     

    Quelques morceaux choisis :

    "Dans une équipe il faut un meneur"

    En référence au fait qu'il est idéaliste de penser qu'un binôme ou un trinôme pourra s'auto- gérer sans chef désigné.

     

    "Les biais du 'trop plein de motivation’"

    Évoqué par Martin à propos de leur projet mais surtout de leur BP pas forcément bien ficelé au départ.

     

    "L'incubateur c'est un endroit génial !"

    C'est ainsi que s'est exprimé Benjamin D. à propos de l'incubateur GEM. Il s'est même chuchoté à la conférence qu'un incubateur Grenoble INP en collaboration avec GEM était en préparation.

     

    "Les gourous de l'entrepreneuriat se contredisent souvent"

    Constatation de Benjamin A. qui reconnait la pertinence des approches comme le Lean ou le développement orienté client, mais qui relève des contradictions chez les entrepreneurs connus.

     

    "Associer à des jeunes des moins jeunes"

    C'est un conseil que j'ai également entendu au Salon des Entrepreneurs de la bouche de plusieurs d'entres-eux : il faut associer à la fougue de la jeunesse le sérieux et la légitimité d'une personne plus âgée, quitte à se retrouver avec un jeune de 23 ans qui dirige un moins jeune de 50 ans.

     

    "Construire une roadmap marketing"

    Ceci faisait partie des conseils également donnés. Les jeunes entrepreneurs ont tendance à penser que leur produit est tellement génial qu'il va se répandre tout seul. Malheureusement, c'est rarement le cas et il faut prévoir des dépenses marketing et un plan d'attaque, avec éventuellement plusieurs vagues de communication successives.

     

    "X€ en entrée = Y€ euros en sortie"

    C'est ainsi qu'a été évoquée la nécessité de mesurer avec précision le coût d'acquisition d'un utilisateur mais aussi son rendement.

     

    On notera également une intervention pertinente d'un étudiant de l'assemblée, André Benoit, qui a effectué son stage au sein d'un cabinet de Venture Capitalist et a passé son

    été à évaluer des Business Plans et faire pitcher des porteurs de projets. Son intervention portait notamment sur les métriques à surveiller dans son activité quotidienne de chef d'entreprise.

     

    Pour notre première, le résultat est satisfaisant . Pour la prochaine édition, nous retenons qu'il ne faut pas hésiter à définir des termes qui nous paraissent essentiels mais sont peu connus des étudiants (BP, incubateur, VC, Business Angels, fond de roulement, levée de fonds...). Il faut également trouver un moyen de motiver les étudiants à poser plus de questions, ceux-ci étant restés très silencieux, hormis quelques-uns que je remercie au passage.

    Bilan très positif donc, à très bientôt pour la prochaine édition !

     

    Au passage, une idée pour la prochaine conférence : "Ma chambre d'étudiant, mon projet et mon désir de changer le monde" !

     

    Bastien Siebman @siebmanb

    bs@butterflyeffect.fr

    1er Startup Weekend Grenoble à l’Ensimag

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Entrepreneurs, Newsletter

    Les 4, 5 et 6 novembre 2011, 60 entrepreneurs/ développeurs/ graphistes/ commerciaux se sont retrouvés à l’Ensimag pour participer au 1er Startup Weekend Grenoble, un évènement sponsorisé par Microsoft, Stupeflix, Total Immersion, l’Ensimag, Entrepreneurs Ensimag, l’IAE, Wizbii,  Best of Media et organisé par Jonathan Bonzy, Mélanie Magueijo et Vincent Naigeon.

     

    Chaque weekend, 7 villes dans le monde organisent un Startup Weekend et 30% des projets présentés débouchent sur une startup, les autres voient cela comme un hackday sur un weekend ou comme une manière de rencontrer les personnes et sociétés qui bougent sur la région.

     

    Au terme du weekend, le jury composé de Patrick Miceli (CTO de Best of Media), Laurent Metzger (ancien CTO de Kelkoo), Benjamin Ducousso (CEO de Wizbii), Laurent Gatignol (Fondateur de iPhon.fr) et Jean Pierre Boissin (IAE) a récompensé 3 projets parmi les 10 sélectionnés lors des pitchs des idées en 1 minute du vendredi et qui se sont concrétisés avec une équipe, un prototype, un business model, …

     

    Look like (réseau social de partage de son style), Shake my taste (service proposant des oeuvres en rapport à ses goûts) et Printebook (solution d’impression gratuite) sont les gagnants de cette première édition. Retrouvez la vidéo avec toutes les démos sur http://bit.ly/DemoSWGrenoble2011

     

    Tout au long du weekend, 6 speakers et autant de mentors sont venus accompagner les participants sur leurs projets et mettre l’accent sur l’agilité, le big data, le financement, les tests, ou sur quoi faire le lundi matin pour donner toutes ses chances à son projet.

     

    La prochaine édition du Startup Weekend Grenoble se prépare, venez y participer http://bit.ly/InfosSWGrenoble2012

     

    Merci à Brigitte Plateau, alors directrice de l’Ensimag, Patricia Rigaud, chargée de communication, Christian Guicherd et Agnès Jumbou de la Cellule Entreprendre de Grenoble INP pour leur aide et leur investissement dans l’organisation du Startup Weekend.

     

    Blog : http://grenoble.startupweekend.org

    Twitter : http://twitter.com/swgrenoble

    Facebook : http://www.facebook.com/StartupWeekendGrenoble

     

    Jonathan Bonzy

    Ensimag 2006, passé par Eaton et Kelkoo, développe actuellement avec Best of Media via Thales les solutions techniques du 3ième éditeur mondiale de news High Tech. A l'origine de plusieurs aventures entrepreneuriales, il organise le Startup Weekend Grenoble. Passionné de balades et de plein air, il construit avec Trace Outdoor un moteur de recommandation de randonnées.

    jonathan@traceoutdoor.com

    Pourquoi Entrepreneurs Ensimag ?

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Entrepreneurs, Newsletter

    Le groupement des Entrepreneurs Ensimag est le pôle dédié à l'entrepreneuriat de notre association d'anciens élèves. Il fédère les personnes issues de l'Ensimag qui ont un intérêt ou un lien direct avec l'entrepreneuriat et veulent ensemble le promouvoir au sein de l’Ensimag et de son réseau d’anciens.

     

    Concrètement, les actions sont destinées :

    - aux étudiants : promouvoir l'entrepreneuriat pendant les études (conférence industrielle "Startup", Startup Weekend Grenoble ...), permettre effectivement le recrutement de stagiaires pour les startups montées par des Ensimag, accompagner les étudiants qui font leur PFE en créant une startup ...

     

    - aux Ensimag fondateurs/associés de sociétés : mises en commun de bonnes pratiques, mise en relation avec des professionnels de confiance partenaires (avocats, experts comptables, financières, BA, ...), revue de Business Plan par des entrepreneurs confirmés et reconnus, entraînement au pitch entre personnes de confiance et sans conséquence dommageables (au contraire), visibilité auprès des étudiants et partenaires technologiques ou de business éventuels, petits déjeuners thématiques (CIR, RP, ...), soirées networking teinté entrepreneuriat ...

     

    - aux Ensimag intéressés par l'entrepreneuriat : organisation d'évènements présentant les actions de la commission et des startups, soirée "Pitch & Debate" au printemps avec 4 startups qui pitchent devant ~200 personnes (investisseurs, anciens, entrepreneurs ...)

     

    Nos objectifs en 2012 :

    • vous faciliter la vie avec des partenariats métiers (avocats, comptables ...), des relations privilégiées avec les investisseurs et un large réseau d'entrepreneurs qui les accompagne selon leurs besoins.
    • organiser un support efficace pour vous,  entrepreneurs issus de l'Ensimag
    • participer à faire de l'Ensimag -aussi- une école d'entrepreneurs en capitalisant sur le nom de l'Ensimag, leader dans le domaine du numérique en France, adossée à l’INPG, et deuxième pôle scientifique français après Saclay.

     

    Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant de ce qui se passe autour de ce groupement : aucun spam, u-ni-que-ment de l'information pépite !

     

    Camille Blaise, responsable du groupement des Entrepreneurs Ensimag, et Pauline, Marie, Céline, William, Vincent, Guillaume, Benjamin, Louis, Stanislas, Jérémie, Marie, Jean-Philippe, François...

     

    contact@entrepreneurs-ensimag.org

    www.entrepreneurs-ensimag.org

    www.twitter.com/aceensimag

    Nicolas Bénady

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Entrepreneurs, Témoignages, Newsletter

    Bonjour Nicolas, qui es tu ?

    Diplômé en 2000, j'ai 36 ans. J'habite Paris.

    Si j'ai surtout travaillé dans la conception d'applications web, je me présente avant tout comme un entrepreneur.

    On me dit parfois que je suis un geek et je le prend comme un compliment. Loin du simple fan de star wars ou de l'informaticien asocial, je définirais le "geek" comme un bricoleur curieux de tout, intéressé par les points de vue innovants, surtout s'ils ont un fondement scientifique. C'est la culture du magazine américain Wired ou des conférences Ted.

    Ton parcours professionel ?

    En 2000, à  ma sortie de l'Ensimag, j'ai eu la chance de commencer ma carrière comme développeur, dans la cuisine de l'appartement d'un petit jeune de 23 ans qui montait sa start-up. Le jeune, c'était Pierre-Kosciusko Morizet et la start-up c'était Priceminister.

    L'équipe de développement était dirigé par Quentin de Chivré, un ancien Ensimag également, qui m'a appris mon métier. L'expérience était fabuleuse : J'ai pu développer mes compétences d'informaticien tout en apprenant les trucs et astuces de la création d'entreprise.

     

    J'ai conservé strictement mon train de vie étudiant en épargnant la plus grande partie de mon maigre salaire (nous étions mal payés mais intéressés au succès du site). 

    En 2002, avec les économies, j'ai réalisé un rêve d'ado : l'endless winter, un an de tour du monde en snowboard avec 3 camarades de Grenoble INP

     

    2003, au retour de mon voyage, c'est la crise et le CV d'un développeur web qui revient d'un an de vacances n'intéresse pas grand monde. 6 mois à chercher un boulot avec le loyer payé par sa copine. Cette période dure est paradoxalement une excellente expérience : cela rend humble, valorise l'intérêt du travail et permet de tester la solidité de son couple.

     

    Je trouve finalement un poste de chef de projet informatique chez Axa chez qui je reste 3 ans, responsable d'applications web. En parallèle, Je lance un site de e-commerce pour rester dans le milieu et faire mes travaux pratiques de création d'entreprise. www.bulledezen.com est lancé en 2005.

     

    En 2007, je fonde Limonetik avec 4 associés, tous experts du web ou de la monétique et j'en deviens président.

     

    En 2012, après 5 ans, je quitte Limonetik en ce début d'année et suis désormais consultant indépendant.

    Quelle est l'activité de Limonetik ?

    Limonetik permet à des sites marchands d'accepter des moyens de paiement alternatifs avec peu, voir aucun, développement technique. Nous avons permis par exemple au site dell.fr de proposer un "deal" avec Groupon.

     

    L'idée initiale vient de mon mariage en 2006. Comme beaucoup, J'ai fait une liste de mariage. Il existait alors déjà des listes "web" ; les invités pouvaient choisir et payer les cadeaux aux mariés sur Internet. Mais les mariés, eux, devaient aller chercher leurs cadeaux dans un réseau classique d'enseigne physique.

    Je venais d'acheter ma maison et je souhaitais me faire offrir un frigo chez Mistergooddeal et pas ailleurs.

    D'où une premier idée "Créer des listes de mariage et des cartes cadeaux 100% web". Idée abandonnée au bout de 15 secondes : Comment convaincre Amazon ou Cdiscount d'ajouter un moyen de paiement inconnu sur la page la plus critique du tunnel d'achat ?

    Or sans site marchand, pas de client. Et sans client, pas de site marchand.

     

    C'est une idée de contournement technique de ce problème qui est à l'origine de Limonetik. Pourquoi ne pas utiliser un "web proxy" ? 

    Google s'en sert pour traduire directement en français les sites étrangers. Nous nous en servirons pour ajouter à la volée, un moyen de paiement aux sites marchands avant de les payer par carte bancaire, tout en gérant les flux financiers associés. Et nous nous rémunérerons grâce à l'affiliation, canal standard d'apporteur d'affaire du e-commerce.

     

    L'idée, simple sur le papier, fut incroyablement complexe à mettre en oeuvre mais après 18 mois de R&D, nous lançons fin 2008, avec beaucoup de fierté, notre carte-cadeau 100% web. Et c'est un échec, nos cartes n'intéressent pas grand monde : le marketing grand public, c'est cher et compliqué. 

     

    Heureusement, notre technologie suscite un intérêt important auprès des moyens de paiement alternatifs déjà existant (e-wallet, listes de mariage, points de fidélité, carte de crédit à la consommatoin, cartes prépayées)

    En 2009, c'est donc grâce au B2B que  Limonetik décolle. Ce n'est pas notre propre carte-cadeau que nous ajoutons aux sites marchands mais les moyens de paiement alternatifs déjà existants.

     

    Après une première levée de fond de 1,8m€ puis une seconde de 5m€, Limonetik, c'est aujourd'hui plus de 20 clients, une centaine de sites marchands partenaires, plus de 30 salariés, et plusieurs centaines de milliers de paiements réalisés grâce à nos services Sans le savoir, vous avez peut-être déjà réalisé un achat grâce à Limonetik !

    L'entreprenariat, c'est l'avenir ?

    Oui et non. Même si j'ai adoré créer des entreprises, je ne souhaite pas participer à la béatitude entrepreneuriale ambiante.

    Vous avez forcément des moments de tension dans votre travail avec l'envie d'envoyer tout balader. Il est alors facile d'être séduit par le discours "je vais créer ma boite" et beaucoup de magazines jouent dessus pour vendre du papier.

    La création d'entreprise, évidemment, c'est passionnant, mais c'est dur, risqué et on peut s'y faire très mal. Le marché est froid et sans pitié.

    Il faut trouver le bon projet, la bonne équipe et le bon timing dans sa vie privée. Sans généraliser, j'aurais tendance à déconseiller à un "doigt carré" tout juste sorti de l'école de se lancer seul, un peu d'expérience ne fait pas de mal...

    Au fond, l'important, c'est un boulot passionnant et une bonne entente avec son équipe. Si c'est au sein d'une start-up, très bien, mais ce n'est pas une fin en soi.

     

    On peut aussi se demander si l'entrepreunariat est vraiment la solution économique pour la France ? A part Free, aucun champion n'est sorti, ex-nihilo, capable de rentrer dans le CAC40. Et les plus belles réalisations d'ingénierie de ces 50 dernières années sont l'oeuvre de nos grands groupes : on ne lance pas un satellite à 5 dans un garage.

    Serions nous trop colbertistes ? Je ne le pense pas. Je pense plutôt que les start-up qui marchent le mieux sur le long terme sont celles créées par des ingénieurs, les anciens étudiants d'école de commerce ayant tendance à revendre trop vite. 

     

    Donc, en prenant toutes les précautions nécessaires, inculquer une culture entrepreunariale aux étudiants est une excellente idée et je félicite les initiatives de l'AAE à ce sujet.

     

    Vos meilleurs souvenirs à l'Ensimag ?

    Déjà soyons honnêtes : je ne suis qu'un demi-Ensimag, je viens de Génie Industriel et j'y ai découvert l'informatique pendant un projet étudiant. J'ai adoré et j'ai pu approfondir à l'Ensimag grâce à une année spéciale.

    Mes meilleurs souvenirs sont les cours d'Hervé Raynaud, un prof un peu dingue, mi-gourou, mi-génie. Tout le monde n'était pas fan mais moi, si ! 

    J'ai également adoré, le projet compil et cette ambiance à la fois studieuse et décontractée qui permettait la production du meilleur jus de cerveau. On arrive pas toujours à la reproduire en entreprise et c'est bien dommage.

    Bon et puis la montagne, bien sûr. En prépa, mon critère de choix pour l'école d'ingénieurs, c'était qu'elle soit à Grenoble.

    Sportif ?

    J'étais passionné de snowboard, mais à Paris avec des enfants, c'est plus compliqué. Comme certains, passé 30 ans, je me suis plus mis aux sports de fond comme le triathlon. Mais l'aspect maîtrise du geste me manque !

    Un mot pour la fin ?

    Je ne me suis toujours pas blasé par Internet. Nous sommes de plus en plus brillants et cultivés. Nous avons la chance de vivre une époque formidable.

    Des news de l’école

    Publié le 14/03/2012 - Catégorie : Vie de l'école, Newsletter

    Brigitte Plateau à la tête de Grenoble INP

    Brigitte Plateau, directeur de l'Ensimag depuis novembre 2010, est élue Administrateur Général de Grenoble INP ; elle prend la suite de Paul Jacquet à la tête de Grenoble INP et quitte ses fonctions de directeur de l'Ensimag. Elle a officiellement pris ses fonctions le 28 février 2012.

    Brigitte Plateau a choisi pour Grenoble INP une stratégie d’ouverture : " Grenoble INP est aujourd’hui un acteur majeur de l’innovation bien positionné au sein d’un site qui bénéficie d’une reconnaissance scientifique internationale exceptionnelle. Le moment est venu de faire fructifier ces atouts en créant une synergie pour une évolution de Grenoble INP qui s’inscrive dans une dynamique de développement du site, afin que notre groupe soit reconnu en tant que référence de l’ingénierie et de la recherche à Grenoble, en France et sur la scène internationale ".

    Nous remercions Brigitte pour ce qu’elle a fait pour notre école et elle continuera très certainement à œuvrer pour l’Ensimag au travers de ses responsabilités à à la tête de Grenoble INP.

    Nous la remercions aussi pour le soutien qu’elle a apporté à notre association.

     

    Yves Denneulin nommé administrateur provisoire de l'école

    Yves Denneulin a rejoint Grenoble INP-Ensimag en 1998 en qualité de Maitre de conférence,  après un Doctorat à l'Université des Sciences et Technologies de Lille. Co-responsable de l'équipe-projet Inria «MESCAL», Yves Denneulin devient, en 2010, directeur adjoint du LIG, Laboratoire d'Informatique de Grenoble. Il co-dirige également le Laboratoire International Associé LICIA créé entre le LIG et le Département d'informatique de l'Universidade Federale do Rio Grande do Sul au Brésil.

    Professeur des Universités depuis 2008, et co-responsable de la filière «Ingénierie pour la Finance» à l'Ensimag de 2006 à 2010, Yves Denneulin enseigne les systèmes d'exploitation et la sécurité. Ses travaux de recherche dans le domaine du calcul scientifique haute performance portent sur la gestion des données permettant de construire des solutions de stockage, la conception de systèmes d'exploitation et d'intergiciels pour les réseaux domestiques grande échelle et les dispositifs mobiles.

     

    Direction des études : ça change aussi...

    Sébastien Viardot, directeur des études de l'Ensimag depuis 2006 rejoint l'équipe de Brigitte Plateau et devient Vice-Président des Systèmes d'information de Grenoble INP.  C'est Hervé Guiol qui remplacera Sébastien Viardot à la direction des études au mois d'avril prochain.